Comment amplifier son bonheur ? – Samuel Denis

Tu sais, il y a autant d’humains que de manières d’être heureux.

Mais je crois profondément que la plus grosse partie du travail se fait dans la perception des choses.

Développer une perception qui t’aide à mieux vivre, c’est ça mon travail !

Dans le dernier article, nous avions vu comment changer sa physiologie, son focus, sa perception, et comprendre ses valeurs ainsi que les petits plaisirs simple et rapide pour se remonter le moral une bonne fois pour toutes.

Nous sommes maintenant dans la deuxième partie, et nous allons voir comment améliorer encore plus notre niveau d’émotion grâce à ces 5 nouvelles perspectives :

  • Utiliser son journal de succès (il faudrait déjà en avoir un ?)
  • Tu n’es pas seul
  • Les mauvaises émotions n’existent pas.
  • Arrêter de se dire qu’il y a pire, sauf si…
  • La solution ultime. (entourage)

Utiliser son journal de succès.

Brian Tracy, et bien d’autres grandes personnalités disent clairement que mettre ses pensées sur papier est une des premières choses à faire pour améliorer sa qualité de vie.

Avant que je comprenne l’importance de l’avancement personnel, je trouvais ridicule d’écrire mon petit journal quotidien. C’était une perte de temps, et enfantin.

Sauf que…

Je regrette déjà de ne pas avoir commencé à mes 7 ans, lorsque j’avais eu l’idée pour la première fois.

J’ai tellement évolué, changé, j’aurais adoré pouvoir revoir ce qui se passait dans la tête de ce petit enfant et revivre des moments que j’ai oublié.

Nous, ce que nous allons faire, c’est encore mieux.

Nous allons commencer un journal badass.

Et tu pourras même en faire d’autres après si tu veux, mais on va se concentrer sur le journal du succès pour l’instant, c’est ce qui importe.

Le journal du succès, c’est noter sur un petit cahier toutes nos réussites, moment de fierté, accomplissement…

Il s’agit de noter tout ce qui nous élève à un niveau d’énergie fort et positif.

C’est très bon pour deux choses :

  • Ça te donne un point d’ancrage, écrire dans ce livre tout ce qui te rend heureux et fier va permettre à ton cerveau de créer un lien de plus en plus fort entre ce livre et tes émotions. Plus tard, le simple fait de regarder ce livre pourrait te donner un orgasme émotionnel !
  • Nous avons tendance à nous sous-estimer, ou oublier ce pour quoi nous sommes bons, voire même ignorer ce que nous accomplissons. Comme si c’était banal, le minimum, quelque chose que n’importe qui aurait pu faire. Le problème c’est que cette petite chose, en réalité très peu de gens l’ont fait, et encore moins se félicitent de l’avoir fait.

Tu as réussi à donner ton premier CV en main propre ? – Succès

Tu as fait ta première méditation ? – Succès

Tu t’es rendu compte que tu viens juste de rentrer dans une grande colère pour rien, et tu te retiens de mal parler à ton ami, tu te calmes et tu trouves une solution ? – Gros succès !

Tu fais ton premier live Facebook ? Une nouvelle recette de cuisine, un entrainement sportif ? Ce sont tous des succès !

Il ne s’agit pas de noter absolument tout ce qu’on fait de cool dans notre vie.

Seulement les moments qui nous semblent importants et qui représentent quelque chose pour nous.

Tu écriras simplement comment tu te sentais, comment ça s’est passé !

Et donc forcément, lorsque tu auras une baisse de moral, prendre un petit 15

 minutes pour relire ce journal de succès et te remémorer tout ce qui fait de toi une fierté ne peut que t’aider.

Avec des images, c’est encore plus puissant !



Tu n’es pas seul.

Il est toujours bon de le préciser, tu n’es pas seul à vivre un moment difficile.

Loin de là, peu importe ce qui s’est passé, il y a au moins une personne sur terre qui ressent plus ou moins les mêmes émotions.

Encore mieux, il y a quelqu’un sur terre, qui a vécu la même chose que toi, qui a réussi à s’en remettre et qui s’est relancé dans une vie pleine de bonheur !

Dans le film de Tony Robbins, celui-ci fait face à une femme qui a grandi dans une secte et qui était obligée de faire l’amour avec tous ses partenaires à partir de 6 ans, pour « prouver l’amour de dieu ».

Il est très difficile de faire face à un tel passé, mais Tony lui a redonné une raison de vivre : aider les autres.

Elle était encore en vie, et elle essayait de trouver une solution.

Surtout, elle n’était pas seule à avoir vécu cela, il y a des milliers d’enfants qui vivent ce genre de choses dans le monde.

Donc il lui a offert une formation et un suivi complet pour qu’elle devienne coach, conférencière, et qu’elle aide d’autres gens à surmonter leurs traumas et donner du sens à leur vie.

Ce que Tony a fait, c’est qu’il a donné un sens au passé difficile de cette femme.

Il a fallu une force incroyable pour surmonter ce passé, et cette force, cette femme peut s’en servir pour aider d’autres gens.

Et nous avons tous nos forces, nous avons tous vécu des choses plus ou moins difficiles jusqu’à aujourd’hui.

Et toi, quelle force as-tu développée ?

Les mauvaises émotions n’existent pas.

Aussi fou que cela puisse paraître, il n’y a pas de mauvaises émotions.

Toutes les émotions sont bonnes, car elles sont l’expression d’un message que notre corps nous transmet.

La tristesse, la joie, le stress, la colère, l’amour veulent tous dire quelque chose.

Par exemple, le stress :

Le corps nous alerte, et nous demande de faire plus attention.

Soit parce que ne nous sommes pas familier avec ce qui se produit, soit parce que nous ne sommes pas prêts pour ce qui s’en vient, ou alors nous sommes dans une situation dangereuse qui requiert une attention particulière.

En partant de ce point de vue, toutes les émotions sont utiles, voir même nécessaire à notre bien être et notre survie.

Ce qui veut dire que tu ne devrais pas essayer de les éviter, les oublier ou les cacher.

Il faut les comprendre, les accepter tel quelles sont.

Et le fait de voir une émotion comme une bonne chose améliore grandement l’effet qu’elle a sur ta santé (physique ou mentale).

C’est lié à l’effet placebo, le fait de croire que quelque chose est bon pour toi va te donner des résultats plus positifs.

Tout comme les deux individus à l’hôtel dont on a parlé dans le dernier article, une étude a été faite sur deux groupes de banquiers d’investissement soumis au stress.

Le premier groupe devait regarder des vidéos qui expliquaient à quel point le stress est débilitant, et le deuxième des vidéos sur comment le stress renforce le corps et l’esprit.

Et naturellement, le deuxième groupe se sentait plus productif et énergétique.

Tu vis ce que tu crois.

Sans vraiment m’en rendre compte, ça faisait déjà quelques années que j’avais remarqué qu’il y avait un lien entre toutes ces choses incroyables qui se passent dans le monde : elles surviennent seulement lorsque quelqu’un croit profondément en quelque chose.

L’important, c’est d’y croire.

Un mensonge répété suffisamment longtemps se transforme toujours en réalité.

Tout ça, c’est bien beau vous me direz, mais comment est-ce qu’on « accepte ses émotions ? »

J’ai passé ma vie à éviter, cacher et enterrer mes émotions pour être heureux.

Donc je comprends très bien si ce n’est pas évident pour toi.

J’ai fait l’expérience pour la première fois il n’y a pas si longtemps que ça.

J’étais dans ma voiture, juste après que ma copine m’ait quitté.

Et forcément, je me sentais mal.

Frustré.

Et j’essayais d’ignorer mes émotions.

Puis, je me suis souvenu de cette phrase que mon coach m’a dite : « tu dois vivre tes émotions, être au moment présent et les accepter telles quelles sont »

Alors j’ai pris deux grandes respirations, j’ai fermé les yeux et je me suis concentré sur mon émotion.

Je ne faisais qu’observer.

Sans juger.

Sans la bloquer

Simplement observer.

Je me concentrais sur son emplacement, ce qu’elle me faisait ressentir, ce à quoi elle me faisait penser…

Et puis je me suis forcé à l’accepter.

Faire comme si elle faisait partit de moi, et je me suis mis à l’aimer.

Le moment le plus étrange de ma vie s’est alors produit : je commençais à rire, et à me sentir bien tout en ayant cette tristesse en moi.

C’était très bizarre.

Mais ça m’a fait réaliser qu’effectivement, nous ne subissons nos émotions que si nous les voyons comme nos ennemies.

Tout dépend uniquement de la manière dont tu perçois ton émotion.

Je l’ai réessayé plusieurs fois, et effectivement, je me mettais à me sentir bien avec mon malheur.

Si bien, que j’en riais.

Alors il est aussi possible pour toi que tu te mettes à aimer tes émotions négatives, voir même que tu te mettes à en rire. C’est toi qui décides.

TenStickers. You Decide Sticker. Wall Sticker printed with a smiley face that can be interpreted in two ways, beneath are the words you decide.

Plutôt cool ?

Maintenant que tu commences à voir la vie d’une manière plus sympathique, il sera plus simple d’employer un nouveau langage et d’arrêter de se faire du mal à soi-même.

Arrête de dire qu’il y a pire, sauf si…

Je sais que beaucoup de gens sont bloqués dans ce mode de pensée.

C’est ce qu’on appelle « la mentalité de victime ».

J’entends trop souvent cette phrase que beaucoup utilisent comme excuse pour se satisfaire.

« je n’aime pas trop mon travail, mais tu sais, il y a pire »

« je ne suis pas en bonne santé, mais quand je regarde ceux qui sont à l’hôpital je me dis que ce n’est pas si grave »

« je travaille 60 h par semaine pour un salaire minimum et ça me permet de survivre, c’est ça la vie ! Et puis, ça pourrait être pire. »

Stop, stop stop !

Il faut arrêter ça tout de suite.

C’est affreux d’utiliser les plus démunis que soi pour se donner une raison de s’apitoyer sur son sort.

Il y a deux manières de dire « il y a pire »

Soit pour justifier son malheur, soit pour s’encourager à avancer.

Si tu l’utilises pour t’aider à voir les obstacles plus petits et simples, d’accord, c’est très bien.

Mais si tu t’en sers pour justifier ton malheur, tu ne t’aides pas du tout.

Arrête de penser que tu ne mérites pas plus, arrête de te rabaisser inutilement !

Si quelqu’un d’autre peut avoir la vie dont il rêve et découvrir tous les bonheurs du monde, toi aussi tu le peux.

Si quelqu’un d’autre peut avoir une augmentation, travailler moins d’heures dans la semaine, changer de travail, voir même aimer son travail, toi aussi tu peux.

C’est un choix, tu as choisi ton travail, ce qui veut dire que tu peux à tout moment choisir de changer.

Donc, arrête de dire qu’il y a pire, sauf si c’est pour voir le positif et t’encourager à avancer !

La solution ultime

Et pour terminer cet article, nous allons parler de l’entourage.

Fais une petite analyse des 5 personnes les plus proches de toi.

Étudie leur comportement, leur manière de parler, de voir le monde, leurs habitudes, leur travail, leur niveau de vie, la qualité de leurs relations, etc.

Et pose-toi cette belle question : est-ce que ces personnes sont des modèles pour moi ?

Est-ce que j’aimerais être/devenir comme eux ?

Si la réponse est oui, c’est super pour toi, continue dans ce sens et continue de t’entourer de gens qui t’inspire.

Sinon, ça risque de te poser un petit problème.

Il est important de bien choisir son entourage, car il existe beaucoup de personnes toxiques qui peuvent nous pourrir le moral, notre motivation ou même notre carrière.

Si les personnes qui t’entourent sont super souriantes, voient toujours le bon côté des choses, sont optimistes et s’entraident, il serait difficile pour toi d’être triste en les côtoyant.

Mais si tu t’entoures de personnes qui n’aiment pas leur vie, qui ne font rien pour l’améliorer, qui passent leur temps à se plaindre, qui jugent… Ce sera un vrai combat pour toi de rester positif et joyeux.

Et si tu restes toujours seul, tu te confrontes à tes propres émotions.

Sans stimuli extérieurs il est plus difficile de surmonter les obstacles.

L’isolement social (extrême) est d’ailleurs une forme de torture.

Ceci dit, choisir son entourage demande souvent de faire des sacrifices.

Il s’agit de s’éloigner de personnes toxiques, mais souvent ces gens.. Ce sont nos amis proches, la famille, nos relations amoureuses…

Serais-tu prêt à t’éloigner des gens (toxiques) que tu aimes pour vivre heureux ?

Je te laisse y penser.

Si cette option est impossible pour toi, tu peux toujours te servir des 9 autres outils magiques que nous avons vus ensemble dans cet article !

  • Nous avons parlé du journal de succès, et son pouvoir infaillible pour nous faire nous sentir bien avec nous même.
  • Nous avons mis en évidence que nous n’étions jamais seuls, et qu’il est toujours possible de s’en sortir si l’on veut.
  • Nous avons exploré une nouvelle manière de percevoir les émotions, pour entretenir une meilleure relation avec elles.
  • Nous avons compris qu’il était important de surveiller la manière dont on se parle à soi-même et notre intention derrière nos pensées.
  • Et enfin, l’importance d’être entouré de bonnes personnes.

Je t’ai partagé tout ce qui me semblait le plus important en termes de perception et de compréhension lorsque nous vivons une baisse de moral.

J’espère que ça t’aura été utile.

N’hésite surtout pas à me laisser un commentaire, et à partager cet article s’il t’a plu.

Prends maintenant contrôle de ta vie et fais nous des miracles.

N’oublie pas qu’avec moi, tout est possible !

À bientôt ❤

About the Author

Un rêve le suivait depuis son enfance,​ celui d’avoir un impact dans le monde. C'est à travers l'écriture, les conférences, le coaching et les vidéos Youtube qu'il à trouvé sa passion. En route vers l'excellence pour maîtriser l'art de la perception positive.

>