5 étapes pour se fixer un objectif de vie – Samuel Denis

Cet article est une adaptation écrite de la 2ème vidéo du programme Tout Est Possible
Que tu peux regarder ►ICI
Tu peux aussi rejoindre le groupe d’action sur facebook et retrouver la communeauté de gens qui réalisent les défis pour améliorer leur vie.

Donc,
Si tu ne sais pas où tu t’en vas, tu ne t’en vas pas.
Essaye de prendre le bateau sans boussoles, tu n’iras nulle part.

Au mieux tu vas tourner en rond.

Je n’avais aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler un futur idéal avant mes 19 ans, et je me demandais.. pourquoi ?

Pourquoi je n’arrive pas à me projeter dans le futur ?

Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à m’imaginer ce que je voudrais dans la vie ?

Pourquoi je ne trouve pas aucun travail ou domaine qui me corresponde vraiment ?

La réponse était simple : je manquais d’information.

C’était parce que je ne m’étais pas posé les bonnes questions, et je ne cherchais pas au bon endroit.

Je cherchais un endroit où habiter, une place où je pourrais acheter une maison et y vivre pour les 30 prochaines années, je me cherchais un travail que je pourrais faire toute ma vie…

Alors que j’ai passé mon enfance à déménager, tous les ans, tous les trois ans.

Et le jour où j’ai compris ça… le jour où j’ai commencé à chercher au bon endroit, tout était tellement plus simple!

Mais avant de trouver ma voie, je n’avais pas de projets personnels, donc va vie fonctionnait au ralenti.

Encore pire,je trouvais ma motivation uniquement dans les relations que j’avais.

À chaque fois que j’avais une copine, j’étais super motivé, je me levais le matin avec plein d’énergie, avec l’objectif en tête de rendre quelqu’un heureux, d’aller voir quelqu’un qui me rend heureux.

Dès que je tombais célibataire, je retombais dans les jeux vidéos, je retombais dans la paresse, plus rien ne fonctionnait, j’étais au ralenti.

Et la je rencontrais quelqu’un, je me relevais avec super plein de formes de nouveau avec l’objectif de rendre quelqu’un heureux.

Et aussitôt que je redevenais célibataire, le néant.

L’équation est simple, pas d’objectif = manque de motivation, donc tu fais uniquement le nécessaire pour survivre, et si tu as de la chance tu rajoutes “en étant heureux”

Mais avec un objectif établi, passionnant = Motivation!

C’est la joie de se lever tous les matins, bonheur, ambition. Jackpot.

Et ça je l’ai remarqué grâce à mes relations, parce que quand j’étais en couple, j’avais un objectif : rendre quelqu’un heureux. Partager mon bonheur.

Mais quand j’étais célibataire, vu que je ne savais pas quoi faire dans ma vie, à part aller à l’école et faire de la musique, je n’avais aucun objectif.

Et ça.. Si tu es comme moi, essaie de t’en détacher.

Il ne faut pas que ton bonheur dépende des autres. Les autres choses c’est des bonus, tout ce qui se passe autour de toi sont des bonus. Ton bonheur doit être déjà à 100% à l’intérieur de toi.

Puis la tu montes a 110%, à 150% avec ton entourage, à 200% avec ton entourage, une carrière.

C’est magnifique, mais tu es déjà heureux en toi.

Si ton bonheur dépend des autres, tu les laisses décider de si tu es heureux ou non.

Ça marche à moitié..

En tout cas, ça on va en parler dans une autre vidéo !

Donc comment on fait pour avoir un bon objectif ?

Je vais te guider à travers 4 étapes pour trouver ton objectif.

Et surtout, reste jusqu’à la fin, car tu vas pouvoir voter pour le sujet de la semaine prochaine.

N’hésite pas à mettre un commentaire si tu as des idées et à partager !

Et notre défi aujourd’hui ! Oui parce qu’on a un défi chaque semaine…

Et bien notre défi c’est de suivre ses 5 étapes la, tout simplement.
Prends un papier un crayon et on se met au travail !

Étape n*1 : Un objectif ne sert à rien si tu en as peur !

Oui, il va falloir qu’on détermine clairement nos peurs avant de définir ses objectifs et de se lancer, tu as beau vouloir être libre financièrement et faire le tour du monde, si tu as peur de l’échec, de l’avis des autres, si tu as peur de l’avion, du vide, de l’inconnu, des étrangers, du succès même, oui beaucoup de gens aient peur du succès même !
Et bien si ces peurs la sont profondément ancrée en toi, sans peut être même que tu le sais consciemment, ce sera beaucoup plus difficile d’y arriver.

On va faire une mini méditation ensemble.

Avant de noter quoi que ce soit..

Ferme les yeux.

Détends-toi.

Inspire profondément par le nez, expire doucement par la bouche.

Maintenant j’aimerais que tu observes tes sentiments, comment tu te sens ?

Quelles sont tes émotions ?

N’essaie pas de combattre, accepte tout ce que tu ressens, ça fait partit de toi et de ton présent.

Maintenant j’aimerais que tu te concentres sur quelque chose qui te fait te sentir bien, un endroit, un objet, une personne, un objectif, un rêve, quelque chose qui te rend heureux.

Imagine-le.

Ressens-le.

Et ramène tout doucement ta concentration sur tes émotions.

Sans les juger..

Constate simplement ce que tu ressens.

Et pour terminer, je veux que tu te concentres sur une chose : si tu n’avais peur de rien, si tu pouvais tout accomplir, qu’est ce que tu ferais?

Pense à toutes les possibilités…

OK, maintenant tu peux revenir avec moi.

On vient d’explorer ensemble tes rêves les plus fous, sans la contrainte de la peur, je te laisse noter tout ce à quoi tu as pensé si tu en as envie.

Est-ce que ça fait une différence avec ce qui te semblait possible il y a 30 minutes ? Si oui, tu viens de comprendre l’importance de définir ses peurs, de les comprendre et de les dompter pour pouvoir s’en servir comme force.

Étape n*2 : Note sur une feuille tout ce que tu ne veux pas être, faire, ou avoir, et pourquoi.

Celle la va être beaucoup plus simple.
Le pourquoi est très important, ça te permet de mettre en valeur des principes.

Et ça aide pour ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vie à déterminer au moins, ce qu’ils ne veulent pas faire.

Maintenant regarde chaque chose que tu as notée, et écrit le contraire, est-ce que ça correspond a des choses que tu aimerais devenir, faire ou avoir ?

Étape n*3 : Déterminer ses objectifs.

Il faut se poser les bonnes questions sur soi-même pour déterminer ce qu’il nous faut.

À ne pas confondre avec “ce que mon entourage veut que je sois” (père, femme, ami, boss)

Beaucoup de gens courent après des rêves qui ne sont pas les leurs.

La plupart du temps c’est inconscient, les gens ne le savent même pas !

Ça peut être le rêve de la société, le rêve de leurs parents, de leur entourage..

Par exemple moi, quand j’ai déménagé en France à l’âge de 10 ans, c’est ça qui m’est arrivé.

Quand j’étais tout petit, je savais ce que je voulais faire, dès que j’ai eu deux baguettes entre mes mains je savais que je voulais être un musicien célèbre, un acteur célèbre, je voulais que ma parole soit entendue.

Et je n’avais que 6 ans !

-

Je ne savais pas comment, je ne savais pas pourquoi… Mais je le savais.

Et quand je suis parti en France, vu que j’ai grandi là-bas, j’ai commencé à rentrer dans un moule.

Je me suis dit “ok, la il faudrait que je me trouve un travail, peut être que j’irais travailler avec mon père ? Peut-être que je ferais de la plomberie.. Ou non tiens, j’aime les animaux, je pourrais être vétérinaire comme ça je pourrais soigner les animaux !

Mhhh.. Ouais, non. Pas vraiment.

Ça, c’était le rêve de la société, de l’école, qui dit qu’il faut travailler pour quelqu’un, il faut faire des études, avoir des diplômes… Et ça, c’est comme un idéal dans notre société, ils ne parlent pas de tout ce qui est possible.

Le livre Les 4 Accords Toltèque, un de mes préférés qui à eu beaucoup d’impact sur ma vie, explique très bien le concept de “rêve”.
Et comment se retrouver.

Et peut-être que ça te convient, il n’y a aucun mal avec ça !
C’est très bien pour toi, mais mon idéal à moi était différent.

Je n’ai jamais aimé être comme tout le monde.

Il est important que tu saches ce que TU veux vraiment.

N’essaye pas de suivre les rêves de tes parents, ça ne va t’apporter nulle part. Parce que tu vas te retrouver à 40, 50 ans, et oui tu sera peut-être heureux, mais ton bonheur sera vide, parce qu’il vient d’ailleurs.

Il faut non seulement se poser les bonnes questions, mais aussi les écrire !

Par rapport aux deux dernières étapes, tu as peut être déjà une direction, vers où aller, ce qui te plait, ta passion, tes désirs.

Note sur une feuille tout ce qui te passe par la tête.

Être vétérinaire, éleveur de pandas, musicien, chanteur, avoir une maison au bord d’un lac, faire le tour du monde, lancer sa propre entreprise, devenir indépendant financièrement peut importe.

Ressors ton “to do list” du tiroir poussiéreux et note !

Une fois que tu sens que tu es à bout d’idée, regardes tout ce que tu as écrit, et refais une liste en dessous de tout ce dont tu as BESOIN, selon toi, pour avoir une vie qui fait du sens, avoir une vie idéale dont tu pourras être fier.

Pour t’aider, imagine-toi a 90 ans, sur le lit de ta mort, en train de dire à ton toi d’aujourd’hui : “qu’aimerais tu avoir eu la chance de faire ? Avoir vécu ?

Une fois que ta liste finale te semble claire, si tu as plus de 10 choses, ce n’est toujours pas une liste d’objectif de vie.

Il ne faut pas confondre objectif de vie, avec étape. (Le genre de choses qu’on met sur un to-do-list.

Donc note sur cette nouvelle feuille les quelque peu d’objectifs que tu as, ceux qui te font vraiment vibrer, ceux qui pourraient presque te faire pleurer de joie tellement tu aimerais ça les accomplir, de voir que tu as réussi à le faire.

Peut importe c’est quoi !

Même si tu penses que c’est impossible.

Là, là, ici, Tout Est Possible ok ?

Sens-toi libre de noter tout ce que tu veux.

Je ne te demande pas de le faire, mais simplement de l’imaginer.

Et ne t’inquiète pas, peut être qu’elle va changer ta liste au fil des années, tu pourras la modifier n’importe quand.

Mais au moins tu auras quelque chose sur quoi te baser.

Et crois-moi, si tu me suis tout au long de mon programme, je suis certain que ta liste de succès va exploser.

Et tu auras une vision du monde beaucoup plus grande et ambitieuse ;D

Étape n*4 : Comment y arriver ?

Ben oui, si ton rêve c’est d’aller à Bora Bora et d’y construire une petite hutte avec la femme de tes rêves, construire une belle famille et vivre de pêche pendant toute ta vie, si tu n’as pas de plan pour y arriver, il y a de grandes chances que ça reste un rêve toute ta vie.

Et a tes 90 ans, tu auras….

Tu auras des regrets.

Le plan d’action c’est la suite logique.

Tu es un homme préhistorique et ton rêve c’est d’attraper un mammouth pour nourrir ta famille ?
Super ! Il faut que tu te fasses un plan d’action avec tout ce que tu dois faire.

Est-ce que tu es assez fort pour l’abattre à main nu ?
Non ce serait même pas intelligent d’essayer, on va plutôt faire un piège.

OK, quel type de piège vas-tu construire ?
Comment vas-tu le construire ?
Où vas-tu le placer ?
Comment tu vas amener le mammouth jusqu’au piège ?
Combien d’amis poilus tu dois réunir pour partir chasser avec toi ?
Combien de coquillages ça va te couter pour acheter toutes les lances ?

À moins que tu sois capable de les faire toi-même ?

Bon je pense que tu as compris l’idée…

Étape n*5 : Dans combien de temps ?

Si je n’avais pas planifié mon programme Tout Est Possible et pensé à comment est-ce que je peux aider les gens, qu’est ce que je peux faire pour mes vidéos, sous quel format… je n’aurais jamais osé me lancer.

Si je ne m’étais pas posé une tonne de questions pour me faire un plan détaillé, je ne serais pas allé dans la rue pour demander aux gens ce qu’ils aimeraient améliorer, je n’aurais pas fait autant de recherches, je n’aurais jamais payé pour des formations, pour avoir des coachs…

Je n’aurais jamais fait tout cela pour une simple idée “d’aider des gens un jour peut-être”.

Donc je me suis dit : “le premier janvier 2020, je lance un programme”.

C’est quoi ?

C’est une vidéo par semaine, avec un défi à chaque vidéo.

Je dois fais des recherches sur des sujets précis qui aide les gens dans leur quotidien comme la confiance, l’art de s’en foutre, le respect, comprendre le cerveau et les habitudes humains, la force mentale, être heureux, etc.

Et surtout, je l’affiche publiquement et je m’engage publiquement. (Ça m’a beaucoup aidé pour me forcer = réellement le faire).

Je te dis tout ça à titre d’exemple, pour que tu puisses t’imaginer ton propre scénario qui va t’inspirer.

J’en avais déjà parlé dans une autre vidéo, le fait de prendre un agenda pour noter chaque soir ce que tu comptes faire demain. Ça va drastiquement augmenter les chances que tu le fasses.

Et ça, c’est une méthode de coaching hyper puissante, tu prends ton objectif, et tu te dis : “s’il me restait 6 mois à vivre… qu’est-ce que je ferais”.

Puis un mois, et enfin tu planifies tes semaines, et tes jours en conséquence.

Évidemment tu ne penses pas que ta vie sera terminée dans 6 mois, c’est comme si tout repartait à 0.

C’est un moyen comme un autre pour se donner plus de motivation et un petit coup de pied dans le cul pour passer à l’action !

Notre défi aujourd’hui, c’est de suivre les étapes, les faire et les écrire.

Je sais très bien que la majorité des gens qui ont regardé la vidéo n’ont même pas pris la peine de sortir un crayon.

Mais toi, toi tu es différent.

Toi tu as envie de réussir!

Tout ce que je dis ne va pas forcément t’aider, on a tous des besoins différents..

Mais tu ne le sauras jamais tant que tu n’auras pas essayé.

Allez on se retrouve la semaine prochaine une nouvelle vidéo, et voir quels objectifs on s’est fixés et ce qu’on a déjà accompli, bon courage a toi, et n’oublie pas qu’avec moi, Tout Est Possible!

About the Author

Un rêve le suivait depuis son enfance,​ celui d’avoir un impact dans le monde. C'est à travers l'écriture, les conférences, le coaching et les vidéos Youtube qu'il à trouvé sa passion. En route vers l'excellence pour maîtriser l'art de la perception positive.

  • AffiliateLabz dit :

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

  • >